{J’ai passé le CAP Pâtissier} La décision + la formation

Un grand merci pour vos réactions à mon annonce concernant mon CAP ! Ça m’a vraiment fait chaud au cœur 🙂

J’ai plein de choses à raconter concernant cette aventure, et pour éviter le gros pavé indigeste, j’ai décidé de diviser mon récit en plusieurs articles. Aujourd’hui, je vais vous raconter comment est venue l’idée de passer le CAP Pâtissier et vous parler de la formation que j’ai suivie pour me préparer à l’examen.

Tout a commencé début novembre 2016 lorsqu’un copain m’a proposé de passer le CAP Pâtissier en candidat libre avec lui et de nous entraîner ensemble. Le challenge m’a plu – c’était l’occasion d’en apprendre encore plus sur la pâtisserie – donc j’ai accepté.

C’était pile le moment des inscriptions sur le site internet de l’académie, donc je n’ai pas vraiment eu le temps de tergiverser ! Il faut savoir qu’on ne peut s’inscrire à l’examen du CAP pâtissier qu’entre mi-octobre et mi-novembre pour le passer au printemps suivant. Il ne faut pas rater le coche !

L’une de ses amies souhaitait également passer le CAP et a trouvé un organisme de formation qui proposait une préparation en cours du soir (ou en stages intensifs) de 70 heures. Cette formation était éligible au CPF (le compte professionnel de formation, qui remplace le DIF). Étant donné que la pâtisserie n’a rien à voir avec mon métier de traductrice ou le secteur d’activité de mon entreprise, la formation était finançable à condition de la suivre en dehors de mon temps de travail (logique).

Il n’est pas obligatoire de suivre une formation pour passer l’examen en candidat libre, mais c’était une occasion en or pour apprendre les gestes professionnels, donc je l’ai saisie.

La formation a commencé mi-janvier et s’est terminée début mai. Entre temps, cela a été intense, car je travaille à temps plein et j’ai une petite fille de 3 ans qui me laisse peu de temps libre. Heureusement que Rémi était là pour s’occuper d’elle pendant que je pâtissais !

La formation

Tous les lundis soir, j’avais 4 heures de cours de 18h30 à 22h30 (voire plus, car on débordait souvent) sur Paris. Comme j’habite en banlieue, je rentrais généralement vers minuit chez moi (C’était dur de se lever à 6 h le mardi matin !). Le reste de la semaine passait en un éclair, donc je n’avais pas le temps de m’entraîner (ou plutôt, je ne prenais pas le temps de le faire. Mais quand on commence la semaine de cette façon, c’est compliqué de se motiver les soirs suivants !). Je m’exerçais donc le week-end à refaire la recette vue en cours le lundi ou à réaliser les variantes qui pouvaient être demandées lors de l’examen. Par exemple, pour le premier cours, nous avons réalisé une tarte aux pommes (comme celle-ci) : pâte brisée + coupe des pommes. Les variantes étaient nombreuses : tarte bourdaloue, tarte normande, tarte alsacienne. Je les ai toutes faites, ce qui m’a permis de constater que la crème d’amande et l’appareil à flan gonflent beaucoup à la cuisson ! Le lundi suivant, j’ai pu poser la question à ma formatrice, qui m’a indiqué la quantité de préparation à mettre dans le fond de tarte pour que ça ne déborde pas.

J’ai eu en tout 14 cours de 4 heures et un CAP blanc en conditions réelles, ce qui m’a permis de voir où je me situais au niveau de la gestion du temps. J’ai refait un CAP blanc chez moi le week-end qui précédait mon épreuve pratique.

Pendant ces 14 cours, nous avons vu les préparations de base à connaître pour l’examen, tout en réalisant les produits traditionnellement demandés lors du CAP :

  • Pâtes : pâte à foncer, pâte brisée, pâte sucrée, pâte sablée, pâte feuilletée, pâte levée feuilletée (pour les croissants par exemple), pâte à brioche, pâte à pain au lait, pâte à choux
  • Crèmes : anglaise, pâtissière, mousseline (crème pâtissière + beurre), bavaroise (crème anglaise + gélatine + crème montée), au beurre, au citron.
  • Biscuits : cuillère, joconde, génoise (cuite dans un moule ou sur plaque), dacquoise
  • Et le reste : meringue italienne, ganache au chocolat, pâte à bombe, mousse de fruit, sirop, glaçage, application du fondant.

Une fois qu’on sait faire toutes ces préparations, on est capable de faire plein de desserts différents ! 🙂

Même si le rythme était fatiguant, j’étais ravie de suivre ces cours et d’apprendre les techniques des professionnels.

J’ai également pris une semaine de vacances pour faire un stage dans une pâtisserie. L’organisme de formation pouvait nous fournir une convention de stage, donc j’en ai profité ! Je vous raconterai cela la semaine prochaine.

Et vous, vous avez passé votre CAP pâtissier en candidat libre ou vous allez le faire ? Racontez-moi !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

23 réflexions sur “{J’ai passé le CAP Pâtissier} La décision + la formation

  1. Pingback: {J’ai passé le CAP Pâtissier} Mon stage dans une pâtisserie |

  2. Coucou j’ai decouvert ton blog grace a Patisserie Magazine. Pour ma part, je voulais le passer cette année mais je suis tombée enceinte. les odeurs et la fatigue ont ete terribles. Donc je vais attendre de trouver des amis ou de la famille pour recommancer la preparation du CAP. Ca doit etre plus sympa comme toi a plusieurs pour se motiver.

    J'aime

    • Merci ! C’est vrai que ce n’était pas évident de trouver du temps pour les entraînements. Et la pauvre ne comprenait pas trop pourquoi elle n’avait pas le droit d’aider Maman pour faire un gâteau ! Mais je lui donnais parfois un peu de pâte à tarte avec un petit rouleau à pâtisserie et des emporte-pièces et ça l’occupait bien ! (elle a 3 ans)

      J'aime

      • Hesites pas à lui faire casser les oeufs. Le mien au début les écrabouillait, puis il a appris à 3 ans à maitriser sa force. Après je lui ai appris à les séparer à 4 ans en lui faisant séparer les oeufs des recettes qui le demande pas ( ca évite le gachi ). Aujourdh’ui, 6 ans, il maitrise parfaitement. Il cuisine avec moi depuis tout petit. Des petites taches, même le couteau, ca le rend prudent et novateur dans ces idées de tests culinaires.

        Aimé par 1 personne

  3. Bonjour! Félicitations pour ton CAP, je tente l’expérience pour 2018! Je me prépare avec le livre de Michel et Augustin! Est-ce que tu penses que en connaissant’sur le bout des doights) la liste de préparations dont tu parles plus haut c’est suffisant pour passer son CAP? Des conseils pour réviser la partie écrite? Merci en tt cas pour ton article! Passe voir sur mon blog à l’occasion, je poste chacun de mes cours avec mes découvertes et mes déboires pour éviter de refaire les m erreurs… Bonne journée à toi!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :