{J’ai passé le CAP Pâtissier} Bilan

J’ai reçu mon diplôme de pâtissière la semaine dernière ! Il est beau, n’est-ce pas ? 😊

Et voilà, la boucle est bouclée. Je pense que je vous ai raconté tout ce que j’avais à dire sur mon expérience du CAP pâtissier en candidat libre. Il me reste à répondre à certaines questions et à dresser un petit bilan de cette aventure pour clôturer ce chapitre !

Qu’as-tu fait de toutes ces pâtisseries ?

J’ai fait des heureux ! Mes parents, mon frère, mes beaux-parents, nos amis, mes collègues, l’assistante maternelle de notre fille… tout le monde a été mis à contribution pour faire disparaître ces douceurs ! Je n’ai pas eu de plaintes 😉 Et j’avais prévenu avant de commencer la formation : pour les 6 mois à venir, c’est moi qui apporterait le dessert ! Pour ma part, j’ai essayé de me limiter à une part de gâteau pour vérifier que le goût était là tout en essayant de limiter la casse côté balance (raté !).

Il faut savoir que de nombreux desserts se congèlent bien, donc je remplissais bien le congélateur pendant mes week-ends d’entraînement et ressortais les desserts quand nous recevions du monde ou étions invités. Et notre fille a eu des brioches et des pains au lait pour le petit déjeuner très régulièrement.

Ça coûte cher ?

Matériel, tenue professionnelle pour l’examen (et pour les cours et le stage dans mon cas), ingrédients… oui cela a un coût. Je ne peux malheureusement pas vous donner de chiffre, ni même un ordre d’idée car j’ai tout acheté au fur et à mesure et j’avais pas mal de matériel de pâtisserie avant de commencer les entraînements (qui d’autre a les placards qui débordent d’ustensiles ?)

Comment s’est passé l’examen pratique ?

J’ai eu le sujet n°20 : Charlotte vanille – fraise sur le thème de l’anniversaire (biscuit cuillère, bavaroise à la vanille et fraises coupées), tarte aux quetsches, 16 éclairs au café, 8 croissants et 8 pains au chocolat. J’ai bien réussi ma charlotte, mais j’ai fait une déco assez légère. La tarte était pour moi parfaite, mais j’ai oublié de la mettre sur le carton de présentation à la fin. Les croissants et pains au chocolat étaient plutôt réussis. Mon gros point noir a été les éclairs : la pâte à chou était nickel, mais je n’ai pas eu le temps de tous les fourrer de crème pâtissière, et je n’en ai glacé aucun. Je les ai tous déposés sur la table de présentation, mais j’ai dû perdre de nombreux points à cause de cela.

J’ai été prise au dépourvu par le gaz du laboratoire (très fort) et donc j’ai brûlé le fond de la crème pâtissière et j’ai « grumeauté » ma crème anglaise. Heureusement, j’ai réussi à tout rattraper. Je me suis présentée en premier aux oraux et j’ai répondu correctement à pratiquement toutes les questions (je ne connaissais pas la différence entre coucher et dresser !).

Et tes notes ?

J’ai eu tout juste la moyenne en pratique. J’étais un peu déçue, mais finalement je n’étais pas surprise à cause des ratés que j’ai expliqués ci-dessus. J’ai eu une très bonne note à l’écrit, et j’ai cartonné en anglais (encore heureux, pour une traductrice anglais-français !).  Ma moyenne générale est de 12,5/20. Ce n’est pas une note exceptionnelle, mais je trouve que c’est pas mal pour un CAP préparé en 6 mois en travaillant à temps plein à côté.

Et maintenant ?

Eh bien pour l’instant, je ne vais rien faire avec ce CAP ; juste continuer à m’entraîner et me perfectionner en pâtisserie. J’ai toujours des gourmands autour de moi qui se dévouent pour manger mes gâteaux, donc pas de problème de ce côté-là. J’ai passé le CAP avant tout par défi et par envie d’apprendre, je n’ai pas de projet professionnel dans ce domaine. Pour l’instant, je n’ai pas envie d’abandonner la traduction.

Qu’est-ce que le CAP t’a apporté ?

De nombreuses connaissances, à la fois théoriques et pratiques. Je connais toutes les préparations de base, donc j’appréhende les recettes des livres et magazines avec beaucoup plus de sérénité. Ça, c’est vraiment à mon organisme de formation que je le dois. Je suis également encore plus organisée en pâtisserie, et beaucoup plus rapide aussi. Je vois vraiment la différence avec l’avant CAP : je suis à présent capable de confectionner un entremets en un rien de temps !

Le mot de la fin

Je remercie ma famille et mes amis pour leur soutien pendant ces 6 mois de préparation au CAP. Et je tiens à remercier tout particulièrement Rémi pour sa présence, son soutien moral et logistique pendant cette aventure. Merci mon chéri !

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

9 réflexions sur “{J’ai passé le CAP Pâtissier} Bilan

  1. Bravo pour cette réussite ! J’ai une question sur l’après-CAP, est-ce que vous cherchez du travail en tant que pâtissière ou bien c’était un challenge perso ? Je me demande si le CAP passé en candidat libre est reconnu par la profession et si c’est possible de trouver du travail ?

    J'aime

    • Bonjour Fred. Merci ! Comme je l’ai écrit dans le paragraphe « Et maintenant ? », c’était un défi personnel, je ne cherche pas de travail en tant que pâtissière. Je ne sais pas si les candidats libres ont plus de difficultés à trouver un emploi, désolée.

      J'aime

    • Merci Ayan. Alors, la différence réside dans le fait que la douille touche ou non la plaque (enfin, je crois), mais je n’ai pas retenu à quel terme cela correspondait. Et je n’ai pas réussi à trouver l’information dans mes livres 😦

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :