Débuter en pâtisserie

Brownies label-4

Cet article est destiné à celles et ceux d’entre vous qui salivent devant les photos de C’est du gâteau ! mais disent ne pas être assez doué(e)s pour se lancer dans la confection de gâteaux.

Tout le monde a été débutant un jour et le degré de maîtrise de l’art de la pâtisserie dépend du nombre d’années de pratique et/ou de la motivation de chacun : Si vous ne faites que ça pendant un an, vous progresserez à coup sûr. De la même manière, si vous en faites régulièrement pendant dix ans, vous prendrez de l’assurance au fur et à mesure et vous vous améliorerez également.

Je dois vous faire un aveu : il y a 15 ans, quand j’apportais un gâteau lors de fêtes entre amis, il s’agissait de préparations toutes prêtes type Alsa, Ancel, Nestlé… comme ceux-là par exemple.

L’avantage de ce type de gâteaux, lorsque l’on est débutant, c’est qu’il y a moins d’ingrédients à intégrer : en général, la farine, la levure, le sucre et les arômes sont déjà tous mélangés, vous n’avez qu’à ajouter des œufs, de la crème et/ou du beurre, ce qui réduit le risque d’erreurs de dosage. Autre avantage : vous apprendrez à connaître votre four et à maîtriser la cuisson.

À force de m’exercer avec ces préparations au mélange des ingrédients et à la cuisson, et forte des compliments de mes amis, j’ai pris confiance en moi et me suis lancée dans la confection de A à Z d’un gâteau avec ma fameuse recette du brownie. Succès fou auprès de ma famille, de mes amis, puis de mes collègues. J’ai pris encore plus d’assurance et me suis achetée mes premiers livres de recettes (muffins, desserts au chocolat). Rien de bien compliqué finalement !

Après, j’ai testé le tiramisu. Bonheur de mes papilles, ma gourmandise a réellement pris le dessus ! Si je voulais manger de bons desserts, je pouvais les faire !

Panna cotta Fruits Rouge-15 small2

Du coup, si j’y arrive, pourquoi pas vous ?!

Je vous propose donc d’essayer et d’y aller progressivement avec des recettes faciles issues du blog.

Commencez par une panna cotta : il vous suffit (en gros) de mettre de la gélatine à ramollir dans de l’eau froide, de faire bouillir de la crème liquide, de mélanger et de réserver la panna cotta au frais pour qu’elle fige. Si vous n’avez pas de verrines, vous pouvez verser l’intégralité de la préparation dans un petit saladier ou plat.

Continuez votre formation avec le brownie : faites fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes, ajoutez les autres ingrédients en mélangeant après chaque ajout, versez dans un moule beurré et fariné et hop ! au four.

Pour vérifier la cuisson de votre brownie, c’est ici.

Poursuivez avec une tarte fine aux pommes.

Tarte aux pommes small size-15 copie

Changez de niveau avec le tiramisu au café ou à la framboise : il faut monter des blancs d’œufs en neige (Cliquez ici pour obtenir des conseils sur les œufs en neige). Vous pouvez soit servir votre tiramisu sous forme de verrines comme dans ma recette, soit le réaliser dans un grand plat. Dans ce cas, trempez les boudoirs entiers dans le café et tapissez-en le fond du plat. Versez l’appareil au mascarpone par-dessus. Réservez au frigo.

Continuez avec un fondant au chocolat, des cookies et un gâteau nantais.

Si vous disposez de moules à muffins et de moules à glaçons, vous pouvez vous lancer dans la confection de GourMandises au Nutella.

Cookies Crambery small size-12 copie

C’est tout pour aujourd’hui ! Si vous avez des questions, surtout n’hésitez pas à les poser ici, même si elles vous paraissent simples.

La prochaine fois, je vous donnerai des indications sur l’équipement de base à avoir chez soi pour débuter en pâtisserie.

 

Astuces

Faire cuire un gâteau :

  • Lorsque vous mettez un gâteau à cuire, mettez toujours sur « chaleur tournante » si votre four a cette fonction (reportez-vous à la notice d’utilisation), respectez la température indiquée pour la cuisson du gâteau et mettez un minuteur sur le temps indiqué moins 5 minutes. Par exemple, on vous dit de cuire le gâteau pendant 30 minutes, réglez votre minuteur sur 25 minutes. Si votre four chauffe trop fort, cela vous permettra de vérifier la cuisson de votre goûter avant qu’il ne soit brûlé 😉
  • Pour vérifier la cuisson d’un gâteau, il faut ouvrir le four, planter la lame d’un couteau au centre du gâteau (faites attention à ne pas percer le fond du moule si vous utilisez un moule en silicone !) : la lame doit ressortir sèche, sauf pour les fondants bien sûr.
  • Si le dessus du gâteau est trop cuit, mais que le centre ne l’est pas assez, recouvrez le gâteau d’une feuille d’aluminium et poursuivez la cuisson.

Monter des blancs d’œufs en neige :

  • Ultra facile si on dispose d’un batteur électrique, plus fatiguant si on les monte au fouet. Avec le fouet, il faut fouetter les blancs de façon à incorporer de l’air en faisant des mouvements amples avec le bras. Avec un batteur électrique, il suffit de déplacer les fouets du batteur dans les blancs jusqu’à ce qu’ils soient montés.
  • Voici une astuce pour savoir quand s’arrêter de battre : quand on plante une fourchette dans les œufs en neige, elle doit rester debout. Vous pouvez aussi renverser le récipient : les œufs en neige ne tombent pas par terre. Je suis moins fan de cette technique ; si les blancs ne sont pas suffisamment montés, vous êtes bon(ne) pour recommencer et en plus, vous êtes de corvée de ménage ! 😉

Respect des proportions :

En pâtisserie, il est très important de toujours respecter les recettes à la lettre. Utilisez les bonnes quantités d’ingrédients et n’essayez pas de remplacer un ingrédient par un autre.

  • Par exemple, si vous faites un cheesecake, ne vous étonnez pas que votre gâteau soit raté si vous avez utilisé de la mascarpone à la place du cream cheese (Philadelphia ou Saint-Morêt). Ce n’est pas le même ingrédient : le résultat sera différent.
  • De la même manière, s’il vous manque un élément important (oeuf, farine, levure, lait, beurre, etc.), essayez soit de respecter les proportions en recalculant les quantités des autres ingrédients avec la règle de trois et utilisez un moule plus petit, soit changez votre fusil d’épaule et changez carrément de recette. Pas la peine de persister à faire un brownie si vous n’avez pas de levure, ça ne donnera rien. Faites un fondant à la place.

C’est pour cela que je vous conseille de sortir tous vos ingrédients avant de commencer et de faire vos pesées.

Est ce que cet article répond à vos attentes ? Posez vos questions en commentaire.

Des informations sur le matériel nécessaire ici et .

Plus d’articles sur les bases de la pâtisserie :

Le matériel de base pour débuter en pâtisserie

La pâtisserie pour les nuls – bien s’équiper

La pâtisserie pour les nuls – des astuces pour réussir vos desserts

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

3 réflexions sur “Débuter en pâtisserie

  1. Pingback: Le matériel de base pour débuter en pâtisserie |

  2. Pingback: La pâtisserie pour les nuls – bien s’équiper |

  3. Pingback: La pâtisserie pour les nuls – Des astuces pour réussir vos desserts |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :